9445_medium-retina.jpg

Je ne dis pas cela à la légère: avec quelques efforts et un minimum d’entrainement, pratiquement n’importe qui peut apprendre à mémoriser de grandes quantités d’information d’une façon qui est beaucoup plus rapide, plus efficace et plus amusante que le traditionnel “par cœur”. Cela s’appelle l’art de la mémoire et ce site vous enseigne gratuitement tout ce que vous avez besoin de savoir sur le sujet.

S’il s’agit de votre première visite, je vous recommande de commencer par la section “A propos de ce site” avant de vous attaquer aux onglets suivants. Si vous êtes de retour après un moment, plus bas sur cette page vous serez informé de ce que vous avez manqué depuis la dernière fois.

Histoire de ne pas alourdir davantage vos boîtes de courriel, je n’envoie des messages que très rarement. Je n’aime pas poster trop souvent sur les réseaux sociaux non plus, mais parce que c’est pour une bonne cause, je vais tenter de devenir un petit peu plus actif de ce côté là. Voici une série de suggestions que vous pouvez suivre si le coeur vous en dit:

On m’a dit qu’il fallait que je mette des photos de moi sur mon site afin de davantage inspirer confiance aux gens… Ok d’abord. En haut à gauche me voici à l’émission Deux hommes en or en train de faire mon show off en mars 2016, environ un an après avoir commencé à découvrir l’art de la mémoire. En haut à droite, j’explique brièvement les fascinantes recherches de Lynne Kelly portant sur les   spectaculairement efficaces techniques de mémorisation utilisées de par le monde par les peuples sans écriture  . En bas à gauche, moi et mon ami Ezequiel Valenzuela à Global News. En bas à droite, moi à TVA en train de faire semblant de réfléchir en compagnie de Marie-Thérèse Fortin, Dave Ellemberg, Marc Hervieux, François Bellefeuille et Marie-Claude Barrette. J’espère que ça vous inspire beaucoup confiance et j’espère que personne ne va remarquer que je porte la même chemise dans trois des quatre photos.

On m’a dit qu’il fallait que je mette des photos de moi sur mon site afin de davantage inspirer confiance aux gens… Ok d’abord. En haut à gauche me voici à l’émission Deux hommes en or en train de faire mon show off en mars 2016, environ un an après avoir commencé à découvrir l’art de la mémoire. En haut à droite, j’explique brièvement les fascinantes recherches de Lynne Kelly portant sur les spectaculairement efficaces techniques de mémorisation utilisées de par le monde par les peuples sans écriture. En bas à gauche, moi et mon ami Ezequiel Valenzuela à Global News. En bas à droite, moi à TVA en train de faire semblant de réfléchir en compagnie de Marie-Thérèse Fortin, Dave Ellemberg, Marc Hervieux, François Bellefeuille et Marie-Claude Barrette. J’espère que ça vous inspire beaucoup confiance et j’espère que personne ne va remarquer que je porte la même chemise dans trois des quatre photos.

Nouveautés sur ce site et dans le reste de l’Univers

Octobre et novembre 2019

Bon ça fait beaucoup trop longtemps que je n’ai pas mis à jour ce site. J’ai bien des histoires que j’ai envie de raconter, bien des nouvelles que j’ai envie d’annoncer et bien des articles que j’ai envie de mettre en ligne, mais commençons par ces trois annonces toutes plus tonitruantes les unes que les autres. Tous les détails concernant ces événements se trouvent sur canadianmindsports.com.

  • 1ère annonce tonitruante: La prochaine édition du Championnat national de la mémoire aura lieu dimanche le 24 novembre simultanément à Montréal, Toronto et Vancouver. Comme la compétition commence à 13h, un aller-retour Québec-Montréal est possible le jour même. Les plus expérimenté(e)s peuvent s’inscrire dans la section avancée et faire toutes les six épreuves. La majorité des gens peuvent s’inscrire dans la section régulière et se contenter de faire les épreuves des images, de l’examen, des noms et visages et des mots aléatoires. Les épreuves des nombres et des cartes à jouer sont optionnelles. Bien que ce soit loin d’être simple, dans la section régulière c’est possible pour un débutant de se préparer en catastrophe la veille et de parvenir à obtenir d’excellents résultats. Il est même possible de participer de façon non-officielle, gratuitement, la journée de votre choix, à partir de n’importe où à travers le monde.

  • 2e annonce tonitruante: Voici maintenant une offre que je ne pourrai pas me permettre de refaire souvent. Pour tous ceux et celles qui s’inscriront dans l’une des deux sections du championnat, si vous le souhaitez je m’engage à gratuitement vous venir en aide du mieux que je peux (dans les limites du raisonnable), que ce soit en personne, par courriel ou par Skype. Les liens que vous trouverez sur cette page sont déjà très complets, mais une aide personnalisée peut aussi s’avérer être très utile. Je fais cette offre parce que je souhaite voir un plus grand nombre de débutants venir se mettre à l’épreuve et parce que je sais pertinemment qu’avec les bonnes méthodes et un peu d’entrainement, des progrès spectaculaires sont possibles en quelques jours ou en quelques semaines.

  • 3e annonce tonitruante: Samedi le 23 novembre, soit la veille du Championnat national de la mémoire, nous organisons également le Championnat national de calculs mentaux. Cette autre compétition aura lieu seulement à Montréal. Vos chances de battre Jean Béland sont faibles. Vos chances de vous améliorer et d’apprécier l’expérience sont élevées. Si vous n’avez pas oublié comment faire des additions, des multiplications et des divisions, c’est tout ce dont vous avez besoin pour participer à la section régulière du championnat. Pour passer à la vitesse supérieure, des ressources d’instruction en anglais sont sur le site.

Et encore d’autres super nouvelles:

  • Je vais présenter une conférence gratuite à l’Université de Montréal mardi le 12 novembre en soirée. Je vais expliquer de façon synthétique ce qu’à mon avis tout le monde devrait connaître sur la mémoire et l’apprentissage. C’est une invitation de l’Association des étudiants et étudiantes en physique de l’Université de Montréal  (PHYSUM). Si vous souhaitez y assister, vous pouvez vous inscrire sur cette page.

  • J’ai commencé à donner un peu plus fréquemment des conférences comme celle qui est annoncée ci-dessus. Je fais ça entre autres parce que ça me passionne, parce que c’est important, parce que je sais que ça peut aider bien des gens, parce que l'efficacité de ces méthodes est pratiquement incontestable et parce que je paierais cher pour avoir eu la chance de les découvrir plus tôt au cours de ma vie. Je ne prétends pas être un conférencier extraordinaire, mais les feedbacks sont systématiquement très positifs et les gens sont (presque) toujours nombreux à se déplacer pour chacune de mes présentations. Vous pouvez aller regarder les photos dans la section atelier en personne si vous en doutez. Souhaiteriez-vous m’aider à organiser un atelier? Si vous pouvez trouver un local, une date qui convient et un groupe de gens prêts à y assister, ça m’intéresse. Je réside à Montréal et je ne possède pas de voiture, mais lorsque cela en vaut la peine, les longs voyages en autobus ne me dérangent aucunement. L’argent n’est pas ma source de motivation et mes tarifs sont flexibles. Normalement je suis payé pour ça, parfois très bien, mais je suis aussi souvent prêt à travailler bénévolement dans plusieurs circonstances.

  • Le premier épisode de l’excellente série “The Mind Explained” est disponible sur Youtube. 20 minutes sur la mémoire, dont une bonne partie sont consacrées spécifiquement aux techniques de mémorisation. Les autres épisodes semblent tout aussi intéressants et vous pouvez les trouver sur Netflix.

  • Vieille étude surprenante dont j'ai entendu parler pour la première fois dans l’épisode mentionné ci-dessus. De complets débutants qui improvisent très rapidement (1 ou 2 minutes par série de 10 mots) de petites histoires pour retenir 12 listes de 10 mots chacune parviennent à la toute fin à se souvenir de pas moins de 93% de ces 120 mots. Les sujets du groupe contrôle qui eux utilisaient seulement la concentration et la répétition ne se sont souvenu que de 13% de ces mêmes listes. 93% versus seulement 13%! De complets débutants qui font cela pour la toute première fois! Ce n'est pas une petite différence! Je suis d'accord pour souligner le fait qu’on ne parle ici que de simples listes de noms communs et qu’on ne peut pas nécessairement s’attendre à des effets aussi spectaculaires dans tous les contextes. Le fait que les chercheurs fournissaient d’abord le premier mot de chaque liste avant de demander aux participants de réciter le reste est également digne de mention. Mais tout de même, ces résultats sont époustouflants et devraient être largement connus.

  • Sur Netflix encore, un fascinant et très bien présenté nouveau documentaire du nom de “Memory Games” suit les parcours de Yanja Wintersoul, Nelson Dellis, Johannes Mallow et Simon Reinhard, des champions de mémorisation dont les prouesses sont à des années-lumière des miennes. De très bien faites séquences en images de synthèse y sont utilisées pour représenter d’hypothétiques palais de mémoire. Dommage qu’on n’y aborde pas la question du potentiel des techniques de mémorisation pour l’apprentissage de façon plus générale. Je dois aussi noter que la façon dont la mémorisation des chiffres est expliquée risque de semer la confusion chez les non-initiés (entre autres parce qu’il existe des façons de faire aussi efficaces et beaucoup plus simples!). Peu importe, je suis super heureux de voir que ce superbe documentaire a été produit.

  • Pas exactement une “super nouvelle”, mais je mentionne tout de même que dans la section “Actualités” de ce site, soit celle que vous consultez présentement, j’ai effacé plusieurs parties qui ne me semblaient plus tellement être “d’actualité”.

  • En personne, en conférence ou en entrevue, à chaque fois que c’est possible je prends toujours le temps d’expliquer que mon titre de soi-disant “champion canadien de la mémoire” ne devrait pas être trop pris au sérieux. J’en suis bien fier et je pense être compétent quand vient le temps d’enseigner aux autres de quelles façons ils ou elles peuvent mémoriser plus d’informations avec plus de facilité et plus de plaisir, mais le fait que j’aie déjà gagné ou non une compétition de mémorisation n’est pas, en soit, une raison suffisante pour me faire confiance. Si vous êtes curieux, je précise ce que je veux dire ici.

  • Nouvel article important intitulé Les Grecs et les Romains ne sont pas les inventeurs des palais de mémoire. J’y parle des travaux de l’auteur Lynne Kelly que je considère honnêtement comme étant carrément révolutionnaires. Je pense que les idées qu’elle explore sont très lourdes de conséquences et qu’elles méritent d’être connues et comprises par tous ceux et celles qui s’intéressent à la psychologie et à l’histoire de l’humanité.

Mars 2019

  • Les résultats officiels du Championnat québécois de la mémoire 2019 sont en ligne sur cette page. La participation n’a pas été aussi élevée que je l’espérais, mais ce fut très inspirant de constater encore une fois à quel point il est possible pour de complets débutants de s’améliorer spectaculairement en une série de courtes pratiques réparties sur quelques jours ou sur quelques semaines.

  • J’ai mis sur pied une petite liste d’envoi basée principalement sur les courriels qu’on m’a laissé suite à un atelier ou une conférence. Les membres de cette liste recevront sporadiquement des messages de ma part portant sur la mémoire, sur l'apprentissage, sur la concentration, sur le contrôle de soi ou sur d'autres sujets indirectement liés. Le bouton pour s’y inscrire devrait être clairement visible sur cette page.

  • J’ai démarré une nouvelle chaîne Youtube et mis en ligne un chouette exemple de palais de mémoire pour retenir les 7 péchés capitaux et les 10 commandements. Le but ici n’est pas de devenir un bon chrétien, c’est plutôt de voir directement ce à quoi peut ressembler un palais de mémoire et de constater à quel point ils peuvent être efficaces. Ne vous gênez pas pour vous abonner à la chaîne et me laisser des "thumbs up" et les autres trucs qui aident à rendre les vidéos un peu plus visibles. J’ai aussi mis en ligne une autre série de vidéos sur cette page.

  • Nouvel article Sur la pertinence de s’entrainer à l’utilisation des techniques de mémorisation. J’y ai inclus plusieurs liens vers d’absolument fascinants articles et reportages provenant de sources fiables de par le monde. Si le sujet est complètement nouveau pour vous et que vous êtes à l'aise avec l'anglais, ces liens peuvent être une excellente façon de commencer à découvrir cet univers. J’y aborde également la question des difficultés que les débutants peuvent s’attendre à rencontrer.

  • J’ai mis sur pied un programme détaillé d’entrainement sur 5 jours. Une vingtaine de minutes par jour à peine, moins de deux heures au total. Ça commence aujourd’hui! Idéalement ça culmine par votre participation à une compétition de mémorisation, en personne ou à distance. Mais que vous soyez ou non prêt à vous soumettre à une telle épreuve, je crois que ce petit guide peut être une excellente façon de commencer à développer vos habiletés.

  • Si les compétitions de mémorisation et les blitz d’entrainement sur 5 jours, ce n’est pas pour vous, ce nouvel article vous donne plusieurs conseils pour qu’en moins d’une heure par semaine, vous puissiez en 4 à 10 semaines développer une impressionnante compétence dans la pratique de l’art de la mémoire.

  • Nouvel article Comment et pourquoi apprendre à mémoriser des images aléatoires. C’est l’exercice de mémorisation le plus simple qui soit et rien ne vous empêche de vous y attaquer dès aujourd’hui, même vous êtes un complet débutant et que vous n’avez encore jamais utilisé de techniques de mémorisation de votre vie.

  • La section Comment développer n’importe quelle habileté a été grandement développée. Je crois sincèrement que si j’avais pu savoir tout cela plus tôt au cours de ma vie, cela m’aurait apporté une aide absolument inestimable.

Décembre 2018 - Grand rattrapage en vitesse juste avant la fin de l’année!

Ce site est clairement dû pour importante mise à jour. En attendant de pouvoir m’acquitter de cette tâche comme il se doit, voici en rafale quelques-unes des principales nouvelles des derniers mois:

  • Il y a quelques mois, moi et une série d’individus admirables avons entrepris de former la Canadian Mind Sports Association afin de promouvoir auprès du grand public la pratique d’une série de ce qu’on appelle des “sports intellectuels”, dont bien sûr l’art de la mémoire. Les 15 et 16 septembre dernier, simultanément à Montréal, Toronto et Vancouver, nous avons tenu non pas une, mais bien trois compétitions différentes: le Championnat national de la mémoire, le Championnat national de calculs mentaux et le Championnat amical de cube Rubik. À Vancouver, Braden Adams a brisé pas moins de trois records canadiens et est devenu le nouveau champion national de la mémoire. Aussi à Vancouver, Kenny Zhong, âgé d’à peine 14 ans, est parvenu à résoudre un cube Rubik en seulement 6.63 secondes. À Montréal, Jean Béland est parvenu à vaincre ses plus terrifiants rivaux et à s’accaparer le titre de champion national de calculs mentaux. Les performances de nos champions ont attiré l’attention de plusieurs médias à travers le pays. Nous avons bien l’intention de revenir en 2019 et de faire le nécessaire pour attirer un bien plus grand nombre d’individus de tous les niveaux.

  • Moi et le nouveau champion canadien de la mémoire Braden Adams avons été élus pour représenter les Amériques au sein du comité de direction de l’International Association of Memory (IAM).

  • Moi et le neuropsychologue Dave Ellemberg sommes passés en entrevue aujourd’hui à l’émission d’Isabelle Maréchal (il faut chercher l’émission du 27 décembre). En septembre dernier je suis aussi passé à Global News Montreal (avec mon ami Ezequiel Valenzuela), CBC Radio et l’émission Boulevard du Pacifique.

  • En Autriche puis en Chine, deux organisations rivales ont chacune tenu leur propre version d’un World Memory Championships (WMC). Les résultats du premier championnat sont ici, ceux du deuxième sont là. L’année dernière je vous expliquais brièvement dans cet article ce qui distingue les deux organisations.

Mai 2018

6 avril 2018

29 janvier 2018

  • Il y a quelques jours j’ai pour la première fois donné une conférence devant une foule composée uniquement de gens du troisième âge. Petite surprise qui pour moi n’en était pas vraiment une: ils ont réussi les exercices avec le même plaisir et la même facilité que les autres groupes à qui j’ai enseigné dans le passé. Il semble qu’il n’y a pas d’âge où l’on cesse d’être capable de visualiser un lieu et une petite histoire. Mes conférences portent aussi, dans une moindre mesure, sur comment il est possible pour à peu près n’importe qui de développer n’importe quelle habileté. Est-ce que cela reste vrai à n’importe quel âge? Est-ce qu’une personne âgée peut apprendre à mémoriser un jeu de cartes en 5 minutes, à jouer d’un instrument de musique ou à parler une nouvelle langue? J’explore ces questions dans ce nouvel article.

Décembre 2017

  • J’ai ajouté une section “Blogue” pour tout ce que j’ai envie d’exprimer rapidement et qui ne cadre pas nécessairement au sein d’un article.

  • J’ai ajouté une section “Ateliers en personne” pour vanter les mérites des ateliers que je présente occasionnellement.

  • En Indonésie puis en Chine, deux organisations rivales ont chacune tenu, à quelques jours d’intervalle, leur propre version d’un World Memory Championships (WMC). Plus de détails en cliquant ici.

27 septembre 2017

2 septembre 2017

  • À un cheveu près, je suis parvenu à remporter le Championnat canadien de la mémoire pour une deuxième fois. Yé! Quatre autres compétiteurs sont parvenus à obtenir des résultats largement supérieurs à ceux qui m’avaient donné la victoire l’année dernière. Détails ici. Le lien vous mène à un bref résumé du déroulement de la compétition, mais je dois absolument vous parler tout de suite des trois jeunes de 16 ans qui s’y sont présentés. La mémorisation est encore, au Canada du moins, une activité très marginale, mais je pense que ce n’est qu’une question de temps avant que cela prenne de l’ampleur et que ce sont des exemples comme ceux-ci qui vont y contribuer. Sami Rasheed de Toronto est parvenu à obtenir d'excellents résultats, 60 chiffres parfaitement mémorisés en 5 minutes par exemple, et ce seulement 6 semaines après s'être initié au domaine. Il s’y est mis durant la période estivale et j'ai bien hâte de voir à quel point cette nouvelle habileté va lui servir dans ses études. Je connaissais déjà Alex McAdams et Ezekiel Valenzuela. J'avais fait de la suppléance dans leur classe, appris tous les noms des élèves la veille et donné un bref atelier sur l'art de la mémoire. Alex avait ensuite commencé à lire sur le sujet et à se pratiquer. Selon ses dires: "I went from having a 70% average in school to about 90% in a matter of weeks. I really didn't know what my brain was capable of doing." Wow. J'espère voir cette histoire se reproduire chez des milliers d'autres élèves. Quant à Ezekiel, il s'est mis au sujet plus tard, sous l'influence d'Alex. Il a lui aussi tiré profit de ces techniques pour ses études et sa vie de tous les jours, mais il est surtout devenu un réel passionné de tout ce qui concerne ce qu'on appelle la mémorisation sportive. Sa discipline, sa détermination et son désir de s'améliorer dans tout ce qu'il fait m'ont laissé complètement estomaqué. Il n'est malheureusement pas parvenu à reproduire cette performance en compétition, mais en pratique, ce jeune fou furieux peut maintenant mémoriser l'ordre d'un paquet de 52 cartes en seulement 40 secondes (mise à jour: à la mi-octobre, il est maintenant rendu à 34 secondes). Wow à nouveau. S’il parvient à rester calme et concentré durant les épreuves, ce qui est loin d’être toujours facile, je m’attends à ce qu’il gagne haut la main le prochain championnat. Je pense qu'en plus des bénéfices directs liés à la pratique de l'art de la mémoire, cette expérience d'apprentissage accéléré et cette impressionnante discipline quotidienne vont lui permettre de réussir à peu près n'importe quel de ses projets futurs. Je sais que ces paroles vont sembler quelque peu forcées, mais je crois on ne peut plus sincèrement que ces trois jeunes étaient les trois individus les plus impressionnants dans la salle.

1er septembre 2017

  • La veille de la compétition, j’ai fait une série d’entrevues radiophoniques pour inciter les auditeurs à venir tenter leur chance, ne serait-ce que pour le défi et pour le plaisir. Liens ici. Mes intentions étaient nobles et pures, mais je crois avoir involontairement fait peur à tout le monde car aucun débutant n’a osé se présenter et la compétition n’a réuni qu’un peu plus d’une quinzaine de vaillants gladiateurs aguerris. Ça a été épique quand même.

Mars 2017

  • Le neuroscientifique et champion de la mémoire Boris Konrad et ses collègues publient dans la prestigieuse revue Neuron une étude démontrant comment des débutants peuvent, en s’entraînant à l’art de la mémoire pendant 6 semaines, réorganiser une partie de leurs réseaux neuronaux et tripler leurs performances en matière de mémorisation. Je gazouille de joie alors que la nouvelle fait le tour de la planète et que les médias du monde entier couvrent le sujet: http://www.artdelamemoire.org/tudes-scientifiques-et-mnmoniques/