Les Cowboys Fringants, un sympathique petit jeu de mémoire et le monde merveilleux de la mémorisation des nombres binaires

En décembre dernier on m’a invité au Montreal International Game Summit pour affronter publiquement monsieur Karl Tremblay, le chanteur du génial groupe les Cowboys Fringants, au jeu “Gauche-Droite - Le Manoir” dont il est l’un des créateurs.

gauche droite.PNG

Le jeu est tout simple et bien sympathique : on est dans un manoir hanté, on traverse une série de portes et on affronte de méchants monstres. À chaque étape il faut se souvenir s’il fallait prendre la porte de droite ou celle de gauche. C’est un peu comme le bon vieux jeu "Simon", mais le chemin ne nous est pas montré à l'avance. Il faut le découvrir par essais et erreurs, puis le mémoriser afin de se rendre jusqu’à la fin des 5 niveaux. En cas d’erreur, on recommence au début du niveau. Les images sont jolies et la musique est excellente. Si vous n’avez pas d’expérience avec les techniques de mémorisation, je vous conseillerais seulement soit de remarquer des patterns imaginaires dans les séries de mouvements, soit d’observer les éléments distinctifs de chaque porte et d’inventer une raison bidon qui pourrait "justifier" le fait de prendre la gauche ou la droite. La porte de droite est bleue comme le ciel, elle doit sûrement mener au paradis. À l'étape suivante, le crapaud de la porte de gauche est beaucoup trop dégoûtant pour qu'on souhaite s'en approcher. Ce genre de conneries peut être bien utile, même lorsque les trucs improvisés semblent complètement absurdes et illogiques.

manoir.PNG

Pour moi par contre, il n’était pas question que je me contente d’utiliser des trucs aussi simplistes!

Le défi tombait bien parce que le hasard avait voulu que j’apprenne à mémoriser les nombres binaires à peine quelques semaines auparavant. Il suffisait donc que je convertisse les gauches et les droites en 0 et en 1 pour que je puisse, théoriquement du moins, en retenir des tonnes hyper rapidement. Si vous avez déjà un peu exploré ce site, vous savez qu’il est possible de transformer les chiffres en images et de construire des histoires qui rendent la mémorisation plusieurs fois plus facile qu’elle ne l’aurait été autrement. Saviez-vous aussi qu’il est possible d’être deux ou trois fois plus rapide en faisant le même processus avec des séries de nombres binaires comme 100-101-110-101-010-111?

Saviez-vous que l’actuel record du monde de mémorisation de nombres binaires est de 6270 en 30 minutes.

6270 en 30 minutes!

Voulez-vous apprendre comment est-ce cela fonctionne? Si oui vous pouvez continuer la lecture de cet article. Si non bien ehhh… on se reparlera une autre journée!

Je vais prendre pour acquis que vous avez déjà au moins une vague idée de comment fonctionne un palais de mémoire et un système pour la mémorisation des chiffres. Si ce n’est pas le cas, je vous conseillerais d’aller d’abord explorer un peu le reste de ce site en commençant par le début. Si c’est déjà fait, vous savez déjà qu’avec les techniques appropriées et un peu de pratique, il n’y a rien de surhumain dans le fait de mémoriser une longue série de chiffres. Dans la section de ce site qui porte sur ce sujet, j’explique même comment, une fois que certaines conditions sont bien remplies (palais de mémoire + un bon système + suffisamment de pratique), la mémorisation de chiffres peut littéralement devenir plus facile que n’importe quoi d’autre. Je suis très sérieux et je n’exagère pas. Il n’y a qu’une seule chose qui soit plus facile que la mémorisation de chiffres et c’est... (roulement de tambour) ... la mémorisation de nombres binaires! Oui oui, pour vrai. Ce n’est pas pour rien que le record du monde de mémorisation de nombres binaires en 30 minutes (6270) est trois fois plus élevé que le record pour les chiffres (1933 en 30 minutes au moment où j’écris ces lignes). Comme il n’y a que deux éléments possibles, les 0 et les 1, notre système peut plus facilement convertir un plus grand nombre de chiffres en un plus petit nombre d’images. Autrement dit, le nombre d’images qui est nécessaires pour retenir 100 chiffres ordinaires est exactement le même que pour retenir 300 nombres binaires, d’où la disparité entre les records.

Je vous explique, je vous explique.

Il n’y a que 8 façons possibles de mélanger une série de trois nombres binaires et chacune de ces façons peut être associée à un nombre entre 0 et 7

  • 000 =  0
  • 001  =  1 
  • 010  =  2
  • 011   =  3
  • 100  =  4
  • 101   =  5
  • 110   =  6
  • 111    =  7

Une fois ce code appris, on peut mémoriser 011-100-111-110-000-101 exactement de la même façon qu’on mémoriserait 347605. Cool non?

Mais pourquoi est-ce que 101 correspond à 5 et 110 correspond à 6? On aurait pu choisir des associations arbitraires (on aurait pu dire que 011 = 2 parce que ça me tente), mais on profite plutôt de l’occasion pour apprendre à "compter en nombres binaires”, en tout cas au moins jusqu’à 7. C’est un concept nouveau et cela m’a pris un petit moment pour bien le comprendre, mais une fois qu’on l’a saisi on se rend compte que c’est pourtant très simple. Je ne sais pas si je vais réussir, mais je vais tenter de vous expliquer rapidement.

Prenons un chiffre ordinaire comme 783. On est habitué de le lire et de le comprendre d’un seul coup, mais ce chiffre correspond en fait à l’addition de 700 (7 x 100) + 80 (8 x 10) + 3 (3 x 1). On multiplie le premier numéro par 1, le deuxième par 10, le troisième par 100, l’éventuel quatrième par 1000 et ainsi de suite. On y pense rarement de cette façon, mais c’est ainsi que les chiffres « normaux » fonctionnent.  

Les nombres binaires fonctionnent de la même façon que ce que je viens de décrire, sauf qu’au lieu de multiplier chaque numéro par 1, 10 ou 100, on les multiplie par 1, 2 ou 4 (et 8 et 16 et 32 et 64 si on souhaite continuer). Pour 0 jusqu’à 7, cela donne ce qui suit:

  • 000    =    (0 x 4) + (0 x 2) + (0 x 1)    =    0
  • 001     =    (0 x 4) + (0 x 2) + (1 x 1)     =    1
  • 010     =    (0 x 4) + (1 x 2) + (0 x 1)     =    2
  • 011      =    (0 x 4) + (1 x 2) + (1 x 1)      =    3
  • 100     =    (1 x 4) + (0 x 2) + (0 x 1)    =     4
  • 101      =    (1 x 4) + (0 x 2) + (1 x 1)      =    5
  • 110      =    (1 x 4) + (1 x 2) + (0 x 1)      =    6
  • 111       =    (1 x 4) + (1 x 2) + (1 x 1)       =    7

Cela peut être mélangeant au début, mais ultimement il suffit de savoir additionner 1 + 2 + 4. Si l'on souhaite compter plus loin en continuant avec la même logique, 111011001 nous donnerait 473. Pourquoi? Parce que (1 x 256) + (1 x 128) + (1 x 64) + (0 x 32) + (1 x 16) + (1 x 8) + (0 x 4) + (0 x 2) + (1 x 1) = 128 + 64 + 16 + 8 + 1 = 473. Il y a beaucoup de chiffres dans ce que je viens d’écrire et cela peut sembler intimidant et complexe, mais je vous assure que le principe de base reste simple. Je suis certain qu’en 3 minutes de conversation je pourrais parvenir à vous faire comprendre, c’est juste un peu difficile d’expliquer tout cela rapidement à l’écrit. Et comme le sujet est lié à l’informatique, tous les liens que je trouve en ligne sur le sujet insèrent toute sorte d’explications supplémentaires qui peuvent compliquer inutilement les choses pour les débutants. Reste ce vidéo en anglais qui me semble bien présenté, peut-être vous aidera-t-il. Si vous ne comprenez toujours pas, laissez le sujet de côté pour tout de suite, dormez une bonne nuit de sommeil puis demandez à quelqu’un qui connait un peu l’informatique de vous expliquer.

Mais bon, cela adonne qu’il est tout à fait possible de mémoriser des nombres binaires sans les comprendre. Il suffit de se familiariser avec le code de conversion de 0 jusqu’à 7, le seul qu’on a besoin d’utiliser. Pour la mémorisation, il plus simple et plus efficace de simplement se limiter à ces 8 combinaisons de 3 nombres binaires. Notre 111011001 de tout à l’heure, on pourrait bien sûr le convertir en nombres décimaux « normaux » et le retenir comme étant 473, mais c’est beaucoup plus rapide de simplement le diviser en séries de 3, soit 111 puis 011 et 001, et de changer chacun de ces petits blocs de trois au chiffre correspondant entre 0 et 7. Dans ce cas-ci cela nous donne 731. Une fois qu’on est bien familiarisé avec cette façon de transformer les nombres binaires, avec un peu de pratique la conversion peut être très rapide.

C’est donc ainsi que fonctionne la mémorisation de nombres binaires. Si vous mémorisez une série de quelque chose et que pour chaque élément, il n’y a que deux possibilités, vous pouvez les convertir en 0 et 1 et retenir tout cela avec un très petit nombre d’images. Un serveur qui s’occupe d'une table de 36 personnes dans un restaurant pourrait théoriquement choisir de retenir qui va ou non prendre du dessert en convertissant tous ces 36 « oui » ou « non » en une série de 12 numéros qui serait à leur tour converti en 6 images. Bon j’admets que vous ne serez probablement jamais confronté à une telle situation, mais cela reste un exercice intellectuel intéressant. Si vous devenez doué dans le domaine, peut-être allez-vous réussir à vous faire inviter au show à grand déploiement « Superhuman » sur le canal Fox et à, comme cet homme, impressionner suffisamment les juges et le public pour repartir chez vous avec la gloire et pas moins de 50,000 dollars. Cette série de 108 ballons rouges et noirs, je vous garantis qu’il les a retenus exactement de la même façon que 108 nombres binaires. Et pour retenir 108 nombres binaires, il faut très exactement le même nombre d’images que pour retenir 36 chiffres normaux, ce qui n’est rien du tout pour des mnémonistes entrainés comme lui et moi et peut-être vous. Ce n’est pas juste! Moi aussi je veux gagner 50,000$ à la télé bon!

balloons.PNG

Tout cela pour dire que pour la démonstration publique dont je vous ai parlé au début de cet article, j’étais très heureux de pouvoir retenir toutes ces séries de gauches et de droites comme s’il s’agissait de nombres binaires. Si le jeu me demande de retenir G(gauche)D(droite)D - DDG - GDG - DDG -DGD -DDD, je peux transformer cela en 100-001-101-001-010-000, puis en 415110, puis en l’image correspondante de mon système de mémorisation de chiffres. Avec mon système ici cela correspond à Gandhi (41) qui joue au golf (51) avec un boa constrictor (10). Une image mémorable au lieu d’une série de 18 gauches et droites. Quelques images comme celles-ci placées dans un palais de mémoire sont suffisantes pour traverser l'ensemble du jeu.

gd.PNG

Puis est-ce que j’ai anéanti monsieur Fringant avec mes performances de super mnémoniste bien entrainé? Ehhh… pas exactement. Les développeurs du jeu avaient créé une version spéciale bien plus courte seulement pour l’événement. Avec des niveaux beaucoup moins longs, cela devenait possible d’utiliser seulement sa mémoire à court terme pour rapidement passer d’un niveau à l’autre. Karl Tremblay m’a donc humilié durant la première partie! Heureusement qu’on avait prévu de jouer une 2e partie où l’on avait initialement le droit de prendre quelques minutes pour étudier sur une feuille tous les mouvements que nous allions devoir faire. Karl a rapidement mémorisé ce qu’il pouvait sur cette feuille et a commencé à jouer alors que je prenais mon temps pour tout apprendre l’ensemble du jeu. Il a eu le temps de parcourir la moitié des niveaux avant même que je commence, mais je suis tout de même parvenu à le rattraper une fois la mémorisation terminée. Mon honneur a donc été partiellement sauvé ( :

Fiou

GDrire.PNG